Tirage au sort des colistiers

Tirage au sort des colistiers

Viva ! est la seule liste Nice à proposer un tirage au sort de 20% de sa liste, pour « réenchanter la politique »

 Mercredi 12 février,  nous avons tiré au sort, en présence des médias et d’un public lors d’une conférence ouverte, une partie de notre liste. 

Le tirage au sort a une longue histoire, depuis Athènes au V° siècle avant JC jusqu’à aujourd’hui. Il a été utilisé sur le plan politique et sur le plan judiciaire dans différentes régions du monde. L’histoire du tirage au sort est étroitement liée à l’histoire de la démocratie.
Lire la suite de notre communiqué de presse

Récemment, le tirage au sort associé aux assemblées citoyennes a été utilisé en Islande (2010-2011) pour rédiger un projet de constitution et en Irlande (de 2015 à 2019) pour décider de la tenue de référendums.

Ce qui justifie le tirage au sort, c’est un principe d’égalité entre toutes et tous : dans un cadre collégial et pour une durée limitée, on part du principe que toutes et tous sont capables d’exercer des responsabilités et de participer aux prises de décisions.

Dans un contexte de crise de la représentation, de nombreuses listes citoyennes partout en France ont recours au tirage au sort à l’occasion de la campagne électorale municipale 2020. Le tirage au sort est proposé notamment pour la composition de vrais conseils citoyens ou encore pour des conférences de consensus ou encore pour la composition d’une partie des listes aux élections.

Ainsi, le tirage au sort est un élément de réponse à la crise de la représentation et aux préjugés selon lesquels la politique doit être réservée à des spécialistes ou des professionnels. Ces préjugés sont entretenus par une réalité sociale : l’exercice d’un mandat d’élu·e ou une simple candidature sont rendus très difficiles pour les classes populaires, en particulier les salarié·es du privé et les privé·es d’emploi car ils mettent potentiellement en danger leur avenir professionnel. 

Ainsi, le tirage au sort est un élément d’alternative et de changement des pratiques politiques : la politique, c’est-à-dire les affaires de la cité, doit devenir l’affaire de toutes et de tous !

👉 Voilà pourquoi, dans le volet démocratie de son programme, la liste ViVA ! – démocratie -écologie – solidarité a fait le choix du tirage au sort.

👉 Voilà pourquoi, en plus d’une composition de liste dans laquelle 60% des candidatures ne sont pas membres d’une organisation politique*, une moitié de cette composition non-partisane de la liste ViVA ! sera désignée par tirage au sort.

👉 Du jamais vu dans l’histoire électorale contemporaine de notre ville… ce choix est presqu’une première : il reprend une pratique en vigueur au XVII°siècle dans notre ville !

*Il s’agit d’une large palette d’écologistes de terrain, de féministes, de Gilets Jaunes et de militant·es du mouvement associatif, du mouvement syndical, du mouvement altermondialiste. Notre tête de liste, Mireille Damiano, seule femme tête de liste à Nice, n’est pas membre d’une organisation politique.

Laisser un commentaire