Droits des femmes, nous refusons le retour à « la normale »

Les mouvements féministes ont impulsé des rassemblements dans toute la France ce lundi 8 juin pour exiger un plan d’urgence féministe face à la crise sanitaire, économique, sociale et écologique. Cette crise a a renforcé et souligné les inégalités existantes :

  • les femmes ont été en première ligne, premières de corvées,
  • les métiers que l’on a « découverts » comme essentiels sont les plus méprisés, les plus féminisés et les plus mal payés,
  • les violences intrafamiliales ont augmenté de près de 50%,
  • ce sont toujours les femmes qui ont assumé principalement les tâches ménagères et éducatives,
  • et ce seront elles qui subiront le plus les conséquences de la crise économique, le chômage et la précarité…

À Nice, le Collectif Droits des Femmes 06 a organisé, avec succès, un premier rassemblement féministe post-confinement pour ne pas de laisser dicter en silence les mesures de « l’après ».

Photo : ADN

Laisser un commentaire